L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    >
  • « Le groupe Nestenn se porte très bien... »
  • « Le groupe Nestenn se porte très bien... »

    Lors du Congrès FNAIM 2018, sous la houlette journaliste du magazine Expression – Acheter-louer.fr, Olivier ALONSO, le Président du groupe d’agences immobilières Nestenn, répond aux questions de son allocutaire à cœur ouvert.

     

    Peut-on dire qu’aujourd’hui le Groupe Nestenn se porte bien ?

    OA : Oui il se porte même très bien. Avec 300 agences immobilières en France et à l’international, il est important à cette étape-là de déployer les nouvelles technologies de manière considérable. Pour vous donner un ordre d’idées, nous avons développé la signature électronique pour l’ensemble de nos documents. Aujourd’hui l’immobilier est un monde qui bouge très vite ; il faut donc être très réactif aussi bien en termes de signatures de mandats, de compromis de vente… lorsqu’il y a une succession par exemple. Chez Nestenn, nous avons développé cette dernière nouveauté : la signature électronique, sur l’ensemble de notre groupe.

     

    Il semblerait que les professionnels de l’immobilier ont de plus en plus envie de dématérialiser tout ce qui est papier, tout ce qui est signature ?

    OA : Chez Nestenn, nous tentons autant que faire se peut de répondre aux attentes du particulier. Nous constatons qu’il a de moins en moins de temps, et qu’il est de plus en plus informé. Il y a 10 ans de cela, lorsqu’un particulier se rendait dans une agence immobilière, quasiment tout lui était inconnu. Aujourd’hui, il a le même niveau d’information qu’un agent immobilier, il a la capacité avec Internet de trouver l’information. Il faut donc que nos agents immobiliers leur apportent quelque chose en plus. C’est pour cette raison que nous cherchons en permanence des solutions innovantes, comme : les techniques virtuelles, les plans 3D, les home-staging virtuels, les aménagements virtuels ; en fait tout ce qui peut aider le consommateur à avoir envie de travailler avec un agent immobilier. Dans ce domaine, dans notre groupe d’agences immobilières Nestenn, nous sommes plutôt bien positionnés.

     

    De votre point de vue, comment va évoluer le métier d’agent immobilier dans les 10 à 20 ans à venir ?

    OA : Très bonne question. Lorsque les mandataires sont arrivés en France il y a quelques années, il a été dit que c’était la mort de l’agence immobilière, souvenez-vous. En réalité, ce n’est pas le cas. Ils ont pris une certaine part de marché, aux alentours de 10%, ce qui est très beau déjà. Mais, dans la réalité, le particulier a toujours besoin de repères. C’est la raison pour laquelle nous sommes toujours là. Il a besoin d’une agence physique, d’avoir confiance lorsqu’il remet ses clés pour la vente de son bien par exemple, de pouvoir se plaindre aussi s’il n’est pas satisfait. Il a besoin d’avoir une vraie relation humaine et de proximité. En revanche, il a aussi besoin d’une agence qui soit 2.0, qui soit très fine au niveau des nouvelles technologies, qui réponde à ses habitudes d’utilisation, telles que son smartphone par exemple. Plus de 50% des annonces sont consultées sur des smartphones. Si le groupe immobilier n’est pas capable d’être performant sur un outil mobile, eh bien il est déjà hors course.

     

    Avec une application par exemple ?

    OA : Oui avec une application et surtout sur un « site responsive » ; ce que nous avons choisi de faire. Les particuliers sont notre focus. Il est nécessaire de répondre aux évolutions de consommation de l’immobilier. Nous travaillons beaucoup aussi sur Facebook, par exemple pour annoncer les biens vendus. Nous avons tout un tas de nouveautés en cours de réalisation, que l’on teste sur des outils de mobilité ; nous permettant ainsi de marquer des points face à la concurrence.

     

    Le groupe d’agences immobilières Nestenn est donc un groupe qui va plutôt bien, d’ailleurs vous vous êtes développé avec l’embauche de nouvelles recrues ?

    OA : Nous avons réalisé en l’espace d’un an et demi, plus de 51.000 projets réalisés sur toute la France, en transaction et en location, ce qui est remarquable. Nous avons aussi staffé le siège de la Franchise. Nous n’étions que quelques-uns il y a de cela un an. Aujourd’hui, nous avons un directeur général, un directeur développement, un directeur animation, un responsable de la formation. Une école interne de formation aussi, dédiée à l’ensemble de nos agents immobiliers et nos 1500 collaborateurs du groupe. Pour un agent immobilier qui rejoint la marque ou un créateur qui nous rejoint pour créer son agence immobilière, au-delà du savoir-faire et d’une bonne implantation depuis plusieurs années, il a vraiment à sa disposition une structure capable de l’accueillir et de lui donner les clés pour réussir dans l’immobilier.

     

    Olivier ALONSO, que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?

    OA : Tout simplement de poursuivre notre développement. Nous avons le projet de passer de 300 à 600 agences immobilières en France dans les 4 à 5 ans à venir et je n’exclus pas de racheter d’autres petits groupes immobiliers français.