L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    .
    >
  • 5 astuces pour réduire votre consommation énergétique
  • 5 astuces pour réduire votre consommation énergétique
    5 astuces pour réduire votre consommation énergétique
    0
    163

    5 astuces pour réduire votre consommation énergétique

    On le sait, l'énergie coûte de plus en plus cher. Réduire sa consommation d'énergie est donc devenue une priorité pour tous les ménages, avec à la clé la protection de l'environnement. Qu'il s'agisse d'appliquer les bons gestes, de choisir des équipements écologiques ou de renforcer l'isolation de votre habitation, suivez nos conseils pour réduire votre facture énergétique.

    1. Faire des petits gestes pour de grandes économies

    Éteindre la lumière lorsque vous quittez une pièce, prendre une douche plutôt qu'un bain, débrancher les appareils électriques, sauf le réfrigérateur, et, lorsqu'on s'absente plusieurs jours, arrêter la production d'eau chaude et réduire le chauffage, sont autant de gestes qui, ajoutés les uns aux autres, permettent de réaliser des économies substantielles.

    2. Opter pour des appareils économes

    Les normes ont beaucoup évolué dans ce domaine. Concernant l'électroménager par exemple, les appareils comportent une étiquette énergie qui résume les caractéristiques du produit, en particulier ses performances énergétiques qui sont notées de A+++ à D ou G.
    Par-delà l'étiquette énergie, il faut savoir que le sèche-linge est l'appareil électroménager le plus énergivore. Concernant le lave-linge, évitez de lancer une machine à moitié vide. Quant au lave-vaisselle, effectuez des lavages en mode économique en privilégiant les programmes à basse température et pensez à nettoyer les filtres régulièrement.
    Pour les appareils multimédia (téléviseurs, ordinateurs, imprimantes, chargeurs de téléphones, tablettes), il faut savoir qu'ils représentent la deuxième source de consommation d'énergie dite « spécifique » et qu'ils sont énergivores même si vous ne vous en servez pas. Aussi est-t-il recommandé de ne pas les laisser en veille.
    Enfin, n'oubliez pas que vous pouvez adapter l'éclairage des pièces de votre logement en fonction de leur destination. Par exemple, les couloirs et les chambres nécessitent une puissance comprise entre 10 et 15 W par m2, alors que les pièces à vivre (salon, cuisine) ont besoin d'une intensité plus forte comprise entre 15 et 20 W par m2. Question ampoules, les LED permettent de diviser par 6 la consommation électrique par rapport à des ampoules classiques ou fluo-compactes.

    3. Se chauffer avec des équipements écologiques

    En 2017, selon EDF, la part des dépenses relatives à l'énergie dans la consommation des ménages était de 8,5 %, dont 62 % consacrés au chauffage. Fini le recours aux énergies fossiles, aujourd'hui, les fabricants proposent des équipements à la fois économes et écologiques :
    . pompes à chaleur air-air ou air-eau (jusqu'à 75 % d'économies) ;
    . géothermie (jusqu'à 30 % d'économies) ;
    . solaire thermique (de 50 à 70 % d'économies) ;
    . poêles biomasse (jusqu'à 50 % d'économies) ;
    . chaudières basse température ou à condensation (jusqu'à 40 % d'économies).

    4. Améliorer l'isolation du logement

    Il n'y a pas d'équipements efficaces sans une bonne isolation. Une isolation bien menée peut générer jusqu'à 60 % d'économies sur votre facture de chauffage. Commencez par faire réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) de votre logement par un professionnel. Pour atteindre un niveau de performance énergétique efficace, les points de contrôle doivent porter sur :
    . les vitrages : installation de doubles, voire de triples vitrages ;
    . les combles : bien isolés, ils permettent de réduire la perte de chaleur en hiver et d'assurer une température idéale en été ;
    . les murs : isolation thermique par l'intérieur ou l'extérieur ;
    . l'aération : installation de VMC (ventilation mécanique contrôlé) double flux qui permet en hiver de préchauffer l'air (froid) entrant à l'aide de l'air (chaud) sortant, et, en été de rafraîchir l'air (chaud) entrant avec l'air (relativement plus frais) sortant.

    . Pour mémoire : Des aides financières sont accordées aux ménages engageant des travaux de rénovation énergétique : primes coup de pouce chauffage et isolation, crédit d'impôt, aides de l'Anah (Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat), éco-prêt à 0 %.

    5. Réguler la température dans chaque pièce

    19°C, c'est la température moyenne préconisée pour chauffer un logement. En fonction de leur usage, il convient de moduler la température de chaque pièce : l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) préconise les températures suivantes : 19°C dans les pièces à vivre, 17°C dans les chambres, 22°C dans la salle de bains. Bien sûr, chaque personne a sa propre sensibilité au froid, mais il faut savoir que 1°C de plus, c'est 7 % de consommation en plus !
    Installer un thermostat programmable permet de ne chauffer que pendant les moments où le logement est occupé. Mieux encore, grâce à un système domotique, vous pouvez gérer non seulement votre chauffage à distance à partir de votre smartphone, mais également l'ouverture et la fermeture des volets, l'éclairage, l'électroménager.