L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    .
    >
  • 7 conseils pour réussir votre achat immobilier
  • 7 conseils pour réussir votre achat immobilier

    7 conseils pour réussir votre achat immobilier

    Première acquisition ou résidence secondaire, résidence principale ou investissement locatif, l'achat d'un bien immobilier exige de bien se préparer. Budget, prêt, assurance emprunteur, localisation... suivez le guide.

    Définissez vos besoins

    Commencez par dresser un portrait du bien immobilier « idéal » que vous souhaitez acquérir. Selon qu'il s'agit d'un achat pour en faire votre résidence principale, ou avec l'optique de le revendre dans quelques années, ou encore d'un investissement pour préparer votre retraite, le secteur géographique, la proximité des écoles et des universités, des commerces, des services de santé, la desserte en transports communs... sont autant de critères qui vont peser dans la balance.

    Faites le point avec votre banque

    La deuxième étape consiste à définir votre budget et votre capacité d'emprunt. Souscrire un crédit immobilier engage sur le long terme : aujourd'hui, on peut emprunter jusqu'à 30 voire 35 ans. Votre situation financière risquant d'évoluer dans le futur, votre banquier vous aidera à mesurer votre capacité de remboursement. Pour vous accompagner dans cette démarche, vous pouvez également vous faire conseiller par un courtier en crédit immobilier qui examinera avec vous la meilleure solution de financement auprès de banquiers partenaires.

    Négociez votre crédit

    Prenez le temps d'étudier l'offre de crédit de votre banque et n'hésitez pas à faire jouer la concurrence. Soignez attentif à certaines clauses contraignantes, comme les conditions de rachat du prêt. Taux fixe ou taux variable ? Les taux variables peuvent paraître intéressants au départ, mais attention à l'envol des taux pendant la durée du crédit.

    Concernant l'assurance emprunteur qui permet d'être couvert en cas de décès, d'invalidité et/ou de perte d'emploi, vous avez le choix entre adhérer au contrat proposé par l'organisme de crédit (contrat de groupe) et souscrire un contrat auprès de l'assureur de votre choix (délégation d'assurance). À la condition que ce contrat présente un niveau de garantie équivalent au contrat de groupe.

    Profitez des aides possibles à l'achat de votre logement

    Certains dispositifs bancaires ou des aides de l'État peuvent venir compléter votre emprunt bancaire :
    - le prêt épargne logement peut vous aider à acheter votre résidence principale dès lors que vous détenez un CEL ou un PEL ;
    - le prêt à 0 %, accordé sous conditions de ressources, est destiné à la première acquisition de sa résidence principale ;
    - le prêt conventionné est un prêt octroyé par un établissement bancaire ayant signé une convention avec l'État. Il peut financer 100 % de l'acquisition dans le neuf comme dans l'ancien ;
    - le prêt d'accession sociale (PAS) a pour objectif de favoriser l'accession à la propriété des familles aux revenus modestes. Il est accordé par un établissement financier ayant passé une convention avec l'État pour financer la construction ou l'achat d'un logement, avec ou sans travaux d'amélioration ;
    - l'aide personnalisée au logement (APL) peut vous être versée si vous bénéficiez d'un prêt à taux zéro, prêt conventionné ou PAS. Son montant est fonction de votre situation familiale et de vos revenus.

    Étudiez l'ensemble des charges liées à l'achat

    Le coût d'acquisition d'un bien immobilier ne se limite pas au prix d'achat, loin s'en faut. S'y ajoutent les frais de notaire, les frais d'agence si vous passez par un intermédiaire, les taxes foncière et d'habitation, les charges de copropriété, les éventuels travaux, le coût du déménagement, etc.

    Préparez les visites

    Vous y voyez plus claire concernant votre budget, vous allez pouvoir commencer les visites. Que ce soit directement entre particuliers ou par l'intermédiaire d'un agent immobilier, n'hésitez pas à multiplier les visites, à plusieurs heures de la journée. Ne négligez rien : cave, parking et autre dépendances, tout se visite, demandez à tout voir. Renseignez-vous sur le voisinage. Enfin, pour éviter les mauvaises surprises, demandez à consulter les diagnostics techniques et renseignez-vous sur le montant des taxes que vous aurez à payer.

    Respectez les formalités d'achat

    Un fois votre projet bien calé, la marche à suivre est la suivante :
    1. signature d'un avant-contrat (promesse unilatérale ou compromis de vente) ;
    2. dépôt de votre demande de prêt immobilier ;
    3. signature de l'offre de prêt ;
    4. prise de contact avec le notaire ;
    5. signature du contrat de vente.

    Ces articles peuvent vous intérésser
    17/01/2020

    Olivier ALONSO, Président du groupe d'agences immobilières NESTENN, a confié à la journaliste Stéphanie Marpinard d'ImmoMatin, son responsable développement Romain ODANO pour une mise en ... Lire la suite