L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    .
    >
  • Avez-vous intérêt à renégocier votre crédit immobilier ?
  • Avez-vous intérêt à renégocier votre crédit immobilier ?
    0
    21

    Avez-vous intérêt à renégocier votre crédit immobilier ?

    Encore de nouveaux records battus ! Dans un contexte de taux d'intérêts toujours très bas, autour de 1,6 % sur 20 ans (alors qu'en janvier 2016 ils se situaient autour de 2,45-2,5 %), il peut être intéressant de renégocier votre prêt immobilier. Oui, mais pas à n'importe quelles conditions...

    Être dans la première moitié de votre crédit

    Le moment idéal pour renégocier son prêt se situe dans la première moitié de la durée du crédit, voire dans le premier tiers. En effet, le gain financier sera plus important sur les intérêts qui restent à courir. En outre, le capital qu'il vous reste à rembourser doit être égal ou supérieur à 70 000 euros.

    Au minimum 1 point d'écart entre le taux initial et le taux actuel

    Afin que la renégociation soit la plus avantageuse possible, il faut qu'il y ait au minimum de 0,7 à 1 point d'écart entre le taux auquel vous avez fait votre emprunt et le taux pratiqué aujourd'hui, sur la même durée. Concrètement, si vous aviez obtenu un taux à 2,6 % sur 20 ans, avec les taux actuels autour de 1,6 %, vous êtes gagnant

    Réduire la durée du prêt ou les mensualités ?

    Si les conditions sont réunies, deux options s'offrent à vous :
    1. Conserver la même mensualité et réduire la durée du crédit. C'est la solution la plus rentable. Et si votre capacité financière vous le permet, vous pouvez même augmenter le montant des mensualités. Votre prêt sera donc remboursé plus rapidement, sans compter le gain supplémentaire que vous ferez sur l'assurance emprunteur.
    2. Conserver la même durée du prêt mais alléger vos mensualités, et ainsi récupérer du pouvoir d'achat mensuel.

    Renégocier avec votre banque ou changer de banque ?

    Dans tous les cas, renégocier son crédit a un coût. Si vous décidez de rester dans la même banque, la renégociation de votre prêt vous coûtera des frais de dossier, de l'ordre de 500 euros en moyenne, selon le courtier en crédit immobilier Meilleurtaux.com, et vous empêchera de faire jouer la concurrence. Tout dépendra, si aux yeux de votre banquier, vous avez un « bon » ou un « moyen profil ». Dans le cas d'une renégociation, les formalités sont relativement simples : souvent, elles se résument à l'établissement d'un avenant au contrat initial.
    Autre solution : le rachat de crédit. Si votre banque vous refuse votre demande de renégociation ou que le nouveau taux proposé ne vous satisfait pas, l'autre option est de vous tourner vers la concurrence. Dans ce cas, on parle de rachat de crédit. Si elle permet de décrocher un taux plus avantageux, elle entraîne des frais supplémentaires coûteux. Vous devrez vous acquitter, outre les frais de dossier, de l'indemnité de rachat anticipé (3 % du capital restant dû, dans la limite de 6 mois d'intérêts). À cela s'ajoutent les frais de garantie du prêt. Pour une garantie hypothécaire, il faut prévoir en moyenne 1 000 euros (pour un prêt de 150 000 euros), plus les frais de mainlevée (environ 900 euros). Pour un cautionnement, comptez environ 1 900 euros toujours pour un capital emprunté de 150 000 euros.

    Ces articles peuvent vous intérésser