L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    >
  • Coronavirus, krach boursier? : L immobilier plus que jamais valeur refuge
  • Coronavirus, krach boursier? : L immobilier plus que jamais valeur refuge
    Coronavirus, krach boursier? : immobilier plus que jamais valeur refuge

    Coronavirus, krach boursier? : L immobilier plus que jamais valeur refuge

    L’immobilier a toujours été une « valeur refuge », de quoi permettre aux épargnants de mettre leurs avoirs à l’abri d’un krach boursier ! La crise du COVID-19 devrait encore une fois inciter les investisseurs à se tourner vers un placement sûr : l’immobilier !

    Alors que l’ensemble des bourses mondiales dévissent, que l’économie ralentit, que l’incertitude grandit, anticiper les retombées économiques du confinement et du Covid-19 est évidemment difficile à faire. Pour certains, la crise immobilière est inévitable, les prix chuteront, pour d’autres, l’immobilier est et sera toujours une valeur refuge, le meilleur moyen de se mettre à l’abri et de préparer l’avenir … Alors que les transactions (pour les particuliers comme pour les professionnels) sont à l’arrêt, que les agences immobilières sont fermées et qu’il n’y a plus d’acheteurs, que faut-il en penser ? Coronavirus, krach boursier… : L’immobilier est-il plus que une jamais valeur refuge ?

    En période d’incertitude, l’immobilier comme valeur refuge…

    Qu’est-ce qu’une valeur refuge ? Un investissement sur lequel il faut miser en période de crise pour se mettre à l’abri. L’immobilier, comme l’or, en période incertaine, a toujours été considéré comme une valeur sûre ! Cela a été le cas en 2001 lorsque la bulle internet s’est écroulée. Et cela a aussi été le cas en 2008 lorsque les marchés immobiliers ont  décroché. Pourquoi en serait-il autrement aujourd’hui ? Dans le contexte actuel, l’immobilier pourrait continuer d’attirer de nombreux investisseurs. Pour rappel, ces derniers ont représenté entre 20 et 25 % des acheteurs en 2019 …

    Des signes d’espérer …

    Coté taux de crédit, ils restent, malgré une très légère augmentation en début d’année, historiquement bas et ce, grâce au soutien de la Banque Centrale Européenne qui vise à limiter le ralentissement de l’activité économie. Ceci devrait rassurer les investisseurs et laisse présager d’une demande toujours aussi forte à la sortie du confinement.

    Rappelons-le, alors que les marchés attendaient une baisse des taux directeurs, dans le sillage la Fed, de la Banque du Canada et de la Banque d’Angleterre, la Banque Centrale Européenne a laissé ses taux inchangés. Elle a également annoncé une série de mesures pour faciliter la liquidité des marchés financiers et les prêts aux entreprises et particuliers. A suivre…