1189
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    >
  • Immoscopie : La France compte 37,5 millions de logements
  • Immoscopie : La France compte 37,5 millions de logements
    Immoscopie : La France compte 37,5 millions de logements

    Immoscopie : La France compte 37,5 millions de logements

    Selon le LABoratoire Economique du Logement (LABEL), cellule économique de la FNAIM, qui publie son baromètre annuel du logement, la France compte 37,5 millions de logements. C'est l'un des parcs les plus importants d'Europe !

    Nombre de transactions, constructions neuves, volumétrie et ventilation des types de logements dans les parcs privés et publics, logements vacants, évolution des prix et loyers…, la FNAIM a passé le marché du logement en 2019 au crible et publie une étude, « Le logement en France et en Europe », qui, pour la 1ère fois, compare la situation de l’Hexagone à celle des 16 pays d’Europe occidentale.

    Quel est le verdict de cette radioscopie du marché ? En 2019, la France comptait 35,7 millions de logements, soit 1 % de plus qu’en 2018. C’est l’un des parcs les plus importants d’Europe, derrière l’Allemagne (42 millions), l’Italie (31 millions), l’Espagne (26 millions) et le Royaume-Uni (24 millions).

    En dix ans, le nombre de logements dans en France a augmenté de 10,9 %. Il y a aujourd’hui 550 logements pour 1000 habitants contre 515 en 2009.

    Le nombre de résidences principales s’élève à 29,1 millions d’unités, soit 82 % du parc. Depuis trente ans, il s’accroit à un rythme annuel moyen de 1,1 %. Sur 100 résidences principales, 60 disposent d’au moins 4 pièces, 21 ont 3 pièces et 19 ont 2 pièces ou moins. 10 % du parc sont des résidences secondaires et 8 % des logements vacants.

    Les maisons constituent 56 % du parc : un chiffre plus élevé que dans une majorité des pays d’Europe. 58% sont des propriétaires occupants : ce taux stagne depuis 6 ans après avoir longtemps augmenté et est toutefois nettement inférieur à la moyenne nationale dans les 10 plus grandes villes de France, avec par exemple 33 % à Paris et 27 % à Strasbourg.