L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    .
    >
  • L'immobilier booste le patrimoine des Français
  • L'immobilier booste le patrimoine des Français

    L'immobilier booste le patrimoine des Français

    Un patrimoine en hausse de +3,2 %

    En 2016, le patrimoine économique national est ressorti à 14 023 milliards d'euros, soit 7,7 fois le produit intérieur net de l'année. Le patrimoine net des ménages est lui de 11 145 milliards d'euros, en hausse de +3,2 %. Un enrichissement plus rapide qu'en 2015 (+2,2 %). « Cette reprise est portée par la hausse du patrimoine non financier (+3,2 %), due en premier lieu à l'accélération du patrimoine en terrains bâtis, logements et autres constructions », fait ressortir l'étude. Et si les Français ont autant investi dans la pierre dernièrement, c'est d'abord en raison de la faiblesse des taux d'intérêt.

    La part des actifs financiers en baisse

    Totalisant 5 111 milliards d'investissements, les actifs financiers ne représentent qu'un tiers (36 %) du patrimoine des épargnants français, loin derrière les actifs non financiers. L'encours des actions et les parts de fonds d'investissement ralentissent (+2,9 % en 2016 après +8, % en 2015). Les investisseurs français, réputés frileux, ne dérogent pas à leurs critères de choix des placements financiers ou patrimoniaux et préfèrent limiter le risque. Pourtant, s'ils avaient fait davantage confiance au placement actions, les Français auraient pu profiter de la dynamique des marchés financiers qui ont repris des couleurs en 2017.

    Le goût du risque des Finlandais

    Contrairement aux Français, les Finlandais n'hésitent pas à investir sur des produits à risque. Une étude publiée par le groupe Allianz révèle qu'en 2016, plus d'un tiers de leur portefeuille était composé d'actions, qui ont ainsi engrangé les rendements les plus élevés (+7,9 % sur cinq ans). Quant aux Allemands et aux Autrichiens, ils montrent la même frilosité que les Français sur ce type de produits. En 2016, les actions n'ont représenté respectivement que 4,7 et 6,8 % de leurs portefeuilles. La France, elle, reste dans la moyenne avec des rendements s'élevant à 4,6 %.

    Ces articles peuvent vous intérésser