L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    .
    >
  • Ramonage : les obligations à respecter
  • Ramonage : les obligations à respecter

    Ramonage : les obligations à respecter

    Le ramonage de la cheminée est une obligation imposée par le RSD (règlement sanitaire départemental). En principe, il doit être effectué deux fois par an : une fois pendant la période de chauffe et l'autre fois avant ou après.

    La saison de chauffe est commencée mais il n'est pas trop tard pour procéder au ramonage de votre cheminée. Il y va de votre sécurité et de l'entretien de l'installation.

     

    Une question de sécurité

    Ramoner une cheminée garantit avant tout la sécurité des habitants. Durant la période de chauffe, la suie et le goudron s'accumulent dans le conduit. En outre, des oiseaux peuvent y bâtir leur nid. Dans le cas où ces dépôts et salissures prennent feu, cela peut enflammer tout le conduit et se propager à l'ensemble de l'habitation. Une cheminée ramonée protège aussi du risque d'intoxication au monoxyde de carbone qui peut être mortelle. En outre, en faisant ramoner votre cheminée, vous aidez à lutter contre la pollution en réduisant les émanations toxiques. Enfin, le ramonage évite un gaspillage d'énergie, car les dépôts entraînent une surconsommation de combustible.

     

    Une opération réalisée par un professionnel

    C'est le règlement sanitaire de chaque département qui fixe les règles en matière de ramonage : les conduits de fumée de combustibles solides et liquides (bois, granulés, charbon, fioul) desservant des locaux d'habitation et des locaux professionnels annexes doivent être ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période d'utilisation. Les chaudières à gaz, elles, ne nécessitent qu'un seul ramonage annuel. Le ramonage doit être effectué par un professionnel certifié (qualifié Qualibat). Son coût peut varier du simple au double. Cela dépend de la difficulté d'accès au conduit, de son encrassement, et de la localisation de l'habitation, les tarifs étant plus élevés dans les grandes villes. À l'issue de l'opération, le ramoneur vous délivre un certificat de ramonage, que vous devrez garder précieusement. En cas de sinistre dû à un incendie ou de dégagement de monoxyde de carbone lié à votre cheminée, le certificat de ramonage permettra de prouver à votre assureur que vous avez bien respecter vos obligations en matière d'entretien de votre cheminée.

    . Bon à savoir : Le non-respect de la réglementation peut conduire à une amende de 3e catégorie qui s'élève à 68 euros, abaissée à 45 euros en cas de paiement anticipée et portée à 180 euros en cas de retard dans le paiement.

    Qui doit payer, le propriétaire ou le locataire ?

    Les frais de ramonage incombent à l'occupant de l'habitation, propriétaire ou locataire. Le ramonage peut être indiqué dans le contrat de bail comme une charge locative. Dans le cas d'une location, le propriétaire doit vérifier l'exécution des travaux Pour une copropriété, c'est le syndic qui se charge du ramonage des conduits collectifs et les occupants des conduits individuels.

     

    Ces articles peuvent vous intérésser
    17/01/2020

    Olivier ALONSO, Président du groupe d'agences immobilières NESTENN, a confié à la journaliste Stéphanie Marpinard d'ImmoMatin, son responsable développement Romain ODANO pour une mise en ... Lire la suite