L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    .
    >
  • Taxe d habitation : 80 % des ménages exonérés en 2020, et vous ?
  • Taxe d habitation : 80 % des ménages exonérés en 2020, et vous ?
    Taxe d habitation : 80 % des ménages exonérés en 2020, et vous ?
    0
    52

    Taxe d habitation : 80 % des ménages exonérés en 2020, et vous ?

    Bonne nouvelle pour les contribuables, la loi de finances pour 2020 publiée au Journal Officiel du 29 décembre 2019 a entériné la suppression progressive de la taxe d'habitation.

    On ne compte plus les ministres ni les secrétaires d'état qui ont annoncé, défendu et vanté la suppression de la taxe d'habitation. Elle fut l'une des promesses les plus médiatisées d'Emmanuel Macron lorsque celui-ci était encore candidat à la présidence de la République. Près de trois ans après l'élection, la suppression devrait enfin donner sa pleine mesure en 2020.

    L'inscription de cette suppression dans la loi remonte pourtant à la fin 2017 : le premier dégrèvement sur cette taxe a été inscrit dans le PLF (projet de loi de finances) 2018. Elle devait baisser de 30 % pour environ 80 % des foyers fiscaux du pays. Las, près de 6 000 communes avaient alors décidé de faire grimper le taux des impôts appliqués à la valeur locative cadastrale des logements. Peu ou prou, cela revenait à gommer les effets de la baisse inscrite dans le PLF.

    Les premiers effets se sont en revanche bien fait sentir l'an dernier : la seconde tranche du dégrèvement était alors de 65 % de la taxe. Cette fois-ci, une majorité des communes françaises ont décidé de jouer le jeu, rendant tangibles la baisse de la taxe d'habitation. 2020 devrait finalement lui porter le coup de grâce, puisque elle sera définitivement supprimée pour 80 % des foyers fiscaux du pays.

    Pour les 20 % de foyers qui ne sont pas concernés, ceux dont les revenus sont les plus élevés, tout n'est encore qu'une question de temps : le calendrier du gouvernement prévoit ici encore un dégrèvement échelonné sur les prochaines années. Dans le détail : - 30 % en 2021, - 65 % en 2022 pour une suppression définitive en 2023.

    Pour savoir si vous êtes concerné par la suppression dès 2020, ou s'il vous faudra attendre quelques années supplémentaires, l'administration a mis en ligne un tableau où il vous suffit de regarder votre revenu fiscal de référence.
    Sachez par exemple que vous n'aurez pas à régler de taxe d'habitation en 2020 si votre revenu fiscal de référence 2018 est inférieur à 27 706 euros pour 1 part, 35 915 € pour 1,5 part, 44 124 € pour 2 parts ou 50 281 € pour 2,5 parts.

    Pour une personne seule, il faut gagner environ moins de 27 500 euros par an (49 500 euros environ pour un couple marié avec un enfant) pour bénéficier de la suppression totale de cette année.

    Attention : L'exonération de la taxe d'habitation ne concerne que les résidences principales, pas les résidences secondaires ni les logements vacants.