L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • >
  • Lexique immobilier
  • >
  • Deficit foncier
  • Déficit foncier

    Définition Déficit foncier

    Le déficit foncier est un système qui permet aux détenteurs d'investissements locatifs de déduire certaines charges de leurs revenus fonciers. Ils perçoivent un loyer en mettant en location des logements achetés pour être loués, et défiscalisent. Ce mécanisme est une déduction fiscale créée par le gouvernement pour encourager les propriétaires fonciers à l'investissement locatif.

    Le déficit foncier présente plusieurs avantages fiscaux. Toutes dépenses dues à des travaux de rénovation effectués dans un immeuble aux frais du propriétaire, génèrent un déficit foncier. Ainsi, il est imputable, sur le revenu global jusqu'à 10.700 €, et ce hors intérêts d'emprunt. La fraction du déficit qui excède cette somme, sera imputable sur le revenu global des cinq années suivantes ; et celui généré par les intérêts sera imputable sur les revenus fonciers des dix années suivantes. Le déficit foncier, grâce à l'emprunt bancaire, représente une sécurité car il donne droit à une l'ADI (Assurance Décès Invalidité).

    Pour profiter du déficit foncier, vous devez louer le bien acquit pendant trois années au minimum. Le bien peut être loué pour n'importe quel usage, (bureau, habitation,...) et concerne tous les types d'immeubles qu'ils soient urbains, ruraux, neufs ou anciens. Il est à noter que les dépenses relatives aux travaux de construction et d'agrandissement ne sont pas déductibles. Les seules dépenses qui le soient, sont celles visant à l'entretien, la réparation et la rénovation du bien.

    ESTIMER MON BIEN
    C'est maintenant !
    Je débute mon estimation
    JE METS EN VENTE
    C'est maintenant !
    Nous contacter