L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?

NEWSLETTER

Newsletter - Novembre 2018
Dossier d'expert
Surveiller et traiter l'humidité
Si elle n'est pas traitée à temps, l'humidité peut causer de nombreux dégâts. Écaillement des peintures, décollement des papiers peints, gonflement des menuiseries… Nos conseils pour rendre un logement plus sain !

Si elle n'est pas traitée à temps, l'humidité peut causer de nombreux dégâts. Écaillement des peintures, décollement des papiers peints, gonflement des menuiseries... Nos conseils pour rendre un logement plus sain.

Des signes qui ne trompent pas

Les symptômes d'une maison humide sont faciles à identifier : vitres embuées, eau qui ruisselle côté intérieur, murs qui perlent, apparition de moisissures et de champignons, peintures qui s'écaillent, papiers peints qui se décollent, plinthes qui se déforment, tâches sur les murs, les sols et les plafonds, vêtements humides… Si vous constatez l'un de ces phénomènes, il est temps d'agir ! Les conséquences de l'humidité dans un logement peuvent être lourdes, aussi bien pour le logement lui-même que pour la santé de ses habitants. En cas de doute, un test d'hygrométrie peut vous apporter des réponses et surtout des solutions pour mener à bien les travaux de réfection.

Des dégâts structurels...

Sans une prise en charge rapide et adéquate, les dégâts ne seront pas seulement esthétiques, mais aussi structurels. Un air trop humide peut provoquer l'oxydation des métaux, le pourrissement des bois, le verdissement du linge, l'accélération du vieillissement des appareils électroménagers, la hausse de la consommation d'énergie (l'humidité absorbe la chaleur et entraîne des déperditions énergétiques) et la fragilisation rapide des structures de votre habitation.

...et des complications sur la santé

Une maison trop humide est également nocive pour la santé de ses habitants et peut entraîner des complications graves comme le dessèchement et l'irritation des muqueuses, de la peau, des yeux et de la gorge, une vulnérabilité de l'organisme face aux bactéries et aux virus, une augmentation des risques de dermatites, de migraines, d'allergies respiratoires, d'asthmes, de bronchites, de fatigue persistante… Sans compter le développement des bactéries et des acariens !

Comment mesurer l'hygrométrie ?

Présente dans l'air sous forme gazeuse à plus de 70 %, l'eau peut causer de multiples dégâts, comme nous l'avons vu précédemment. Le test d'hygrométrie permet alors d'établir un diagnostic précis de la situation du logement et de mettre en place les mesures nécessaires. Il doit être réalisé par un professionnel, car lui seul sera en mesure de vous conseiller sur les travaux à mener en fonction des résultats de son expertise : isolation des murs et des fenêtres ou installation d'une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

Prévenir l'humidité au quotidien

Si vous habitez dans un logement à tendance humide, des conseils de bon sens peuvent vous permettre de lutter contre l'humidité au quotidien. Règle numéro un : aérez régulièrement votre logement. Pour lutter contre l'humidité, 10 minutes d'ouverture chaque matin suffisent au renouvellement de l'air dans une pièce. Autre recommandation : évitez, dans la mesure du possible, de faire sécher des vêtements à l'intérieur de votre logement, surtout la nuit où il est difficile de laisser les fenêtres ouvertes. De plus, mettre votre hotte aspirante en route lorsque vous cuisinez permettra d'évacuer plus facilement les vapeurs d'eau qui se dégagent lors de la cuisson des aliments. L'installation d'un déshumidificateur d'air est également préconisée. Enfin, en cas de fissures sur les murs, rebouchez-les pour éviter les infiltrations venant de l'extérieur.