1196
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    .
    >
  • Crédit immobilier : Les taux d'intérêts restent très bas pour les bons dossiers
  • Crédit immobilier : Les taux d'intérêts restent très bas pour les bons dossiers
    Crédit immobilier : Les taux d'intérêts restent très bas pour les bons dossiers
    0
    45

    Crédit immobilier : Les taux d'intérêts restent très bas pour les bons dossiers

    La tendance des taux de crédit immobilier est à la stagnation. Après des mouvements de baisse observés en juin et juillet, une stabilisation en août, en septembre, la grande majorité des banques maintient ses taux.

    En cette rentrée, les banques attendent la prochaine réunion du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) qui interviendra dans les prochaines semaines. De ce fait, elles restent prudentes et appliquent à la lettre les dernières recommandations du HCSF qui visent à restreindre l’accès au crédit (durée de l’emprunt limitée à 25 ans et taux d’endettement à 33% maximum).

    En septembre, si les taux sont bas, les banques sont donc plus pointilleuses sur la durée des prêts qui doit être inférieure à 25 ans mais aussi sur le taux d’effort et sur les marges appliquées aux prêts.

    Les banques favorisent les bons dossiers, avec de l’apport et les durées courtes

    Ceux qui tirent leur épingle du jeu et obtiennent de belles décotes ? Les bons dossiers ! Ceux qui présentent 10 % d’apport pour financer les frais liés à l’achat ainsi qu’une épargne résiduelle après opération, de 5000 € en moyenne, en cas d’imprévus ou de coup dur, voire même 20 % d’apport de façon à ce que la banque ne finance que 90 % de la valeur du bien. En effet, sous l’effet de la stricte application des recommandations du HCSF, mais aussi des craintes de récession économique, les établissements de crédit limitent les prêts aux ménages qui ont un trop faible apport personnel.

    « Début septembre, certaines banques ont d’ores et déjà atteint leurs objectifs de production de crédit mais elles acceptent encore de financer les meilleurs profils, également privilégiés par les banques en conquête de clientèle. Toutes ciblent donc les emprunteurs correspondant aux critères du HCSF, avec un endettement limité, de hauts revenus et plus de 10 % d’apport personnel. Cette forte concurrence interbancaire tire les taux à la baisse et explique qu’on atteigne à nouveau des taux proches des records, mais dont peu d’emprunteurs peuvent bénéficier », explique Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

    Le marché immobilier reste tout de même ouvert et dynamique. D’après le courtier Empruntis, en ce moment, nombre d’emprunteurs peuvent obtenir un crédit immobilier sur 20 ans à un taux compris entre 1,20% et 1,35%.