L'avez-vous en tête Le prix de votre bien immobilier
?
  • Agence immobiliere Nestenn
  • .
    .
    .
    >
  • Les nouvelles formes de caution locative
  • Les nouvelles formes de caution locative
    Les nouvelles formes de caution locative
    0
    355

    Les nouvelles formes de caution locative

    La mention manuscrite n’est plus obligatoire

    Quiconque ayant déjà loué un logement se souvient sans doute de l’acte de cautionnement qu’il fallait faire remplir par le, ou les garant(s), qui acceptaient de se porter caution. La longue mention manuscrite à recopier intégralement a été en bonne partie allégée par la loi Élan du mois de novembre 2018, qui permet désormais un acte numérique que le garant n’a plus qu’à signer. Ça n’est pas le seul changement que cet acte de cautionnement a connu ces dernières années…

    Visale, c’est gratuit pour les moins de 31 ans

    Ainsi, depuis cinq ans, la garantie Visale s’est installée dans le paysage. Financée par Action Logement, la garantie Visale fait office de caution pour les locataires de moins de 31 ans qui n’ont pas de garant suffisamment solide parmi leurs proches. Visale couvre les jeunes en CDD, en CDI, les étudiants, les alternants,  salariés en pédiode d’essai…

    Visale assure au propriétaire le paiement des loyers ou des charges en retard, et se charge ensuite du remboursement auprès du locataire. Seul obstacle : cette garantie ne fonctionne que pour les locataires ayant moins de 31 ans, et sous un certain plafond de loyer (1 500 € à Paris, et 1 300 € dans le reste du territoire) pour 36 mois.

    Combien ça coûte ? C’est gratuit.

    Les nouveaux acteurs du cautionnement digital

    Depuis peu, les locataires peuvent aussi s’adresser en ligne à des sociétés telles Cautioneo, GarantMe, Bonapart ou Unkle. Ces nouveaux acteurs  proposent de devenir le garant du locataire sur la durée du bail pour lui permettre d’augmenter ses chances de louer le logement qui lui plaît. Idéal pour rassurer le bailleur.

    Combien ça coûte ? Compter environ 3,5% du loyer.

    Ce qui va changer avec la loi Nogal

    Sachez enfin que le projet de loi dit « Nogal », du nom du député qui porte le texte, pourrait venir rebattre les cartes. Là où certains propriétaires exigent plusieurs garants de la part d’un locataire, le projet actuellement en discussion pourrait limiter ce nombre à un seul et unique garant. Manière de pousser les deux parties (propriétaire et bailleur) à se tourner justement vers les autres possibilités existantes.